Blog

La manipulation de l’opinion

Facebook et la manipulation de l’opinion

Le libre accès à l’information est-il en train de disparaître ? Comment Facebook manipule-t-il nos opinions et en quoi cela impacte-t-il nos facultés de raisonnement et de choix ? Faut-il quitter Facebook ?

C’est pour répondre à ces questions que Thomas HUCHON vient de réaliser une enquête sur la manipulation de l’opinion à laquelle se livre Facebook.

Il était l’invité de l’émission « C’est-à-vous » du 5 juin 2019. (Pour voir la vidéo, cliquer sur le lien ci-dessous).

Une enquête exceptionnelle

L’expérience se déroule pendant la campagne électorale des européennes, avec l’aide de 6 jeunes journalistes auxquels il a été demandé de créer des profils Facebook aux orientations politiques bien identifiées.

C’est alors que l’enquête met en lumière la manière dont Facebook procède pour fournir à chacun, non les mêmes informations, ce qui offrirait une vision large, partagée et permettrait un débat contradictoire.

Bien au contraire, Facebook segmente l’information en fonction des profils, renforçant ainsi leurs croyances et leurs opinions préalables. Et nous savons tous, que donner à chacun ce qu’il sait et croit déjà conforte les croyances et les préjugés. C’est la base même de l’obscurantisme et du fascisme.

Ces pratiques, contraires aux fondements de la démocratie, renforcent les communautarismes de toutes natures car elles suppriment purement et simplement les occasions d’échanges et de débat.

Nous ressentions plus ou moins confusément l’appauvrissement du débat public, maintenant, nous savons pourquoi. Chacun vit dans sa bulle, certes, mais faut-il s’en réjouir ou chercher à s’ouvrir aux autres ? C’est la question que pose l’enquête de Thomas Huchon.

Voir les interview de Thomas HUCHON

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>